Le gros dodo

()

Le gros dodo est un complément alimentaire pour enfants à base de plantes issues de l’agriculture biologique pour favoriser la détente, trouver le sommeil et améliorer sa qualité.

  • Dosage optimal d’aubépine, de tilleul à grandes feuilles, de mélisse et de lavande
  • Végétaux bios
  • Pour les enfants, dès l’âge de 3 ans
  • Détente, sommeil
  • Goût naturel : lavande, banane et citron
  • Sans gluten, sans produit laitier, sans soja, sans maïs

21,00

bebe_endormi

Le gros dodo, pour un sommeil réparateur

Stratagèmes pour repousser l’heure du coucher, refus de rester seul dans son lit, difficultés à s’endormir ou réveils nocturnes à répétition… Bien des parents sont démunis face aux problèmes de sommeil de leur enfant. Pour en finir avec la fatigue qui accompagne inévitablement cette situation, il existe des solutions naturelles pour retrouver des nuits sereines.

NATEOS a conçu Le gros dodo, un mélange de vitamine B6 couplée aux extraits de 4 plantes réputées apaisantes. Elles sont issues de l’agriculture biologique, un mode de production respectueux de la nature et qui garantit les plus faibles niveaux de résidus de pesticides. Un complément alimentaire à intégrer au rituel du coucher dès 3 ans.

Une potion de sommeil à base de plantes

Le gros dodo contient des extraits de plantes traditionnellement utilisées pour leurs vertus apaisantes. Pour éviter qu’elles fassent le tour de la planète avant d’arriver sur la table de chevet de votre enfant, nous les avons sélectionnées parmi les espèces végétales qui nous entourent. La recette intègre ainsi des extraits de fleurs d’aubépine, de tilleul, de lavande et de feuilles de mélisse. Elles aident l’enfant à se détendre pour trouver facilement le sommeil, et le maintenir au cours de la nuit. Elles ne provoquent pas de somnolence au cours de la journée.

Les 4 plantes de la potion du sommeil

plante melisse

La mélisse

(Melissa officinalis)

Plante de la famille des lamiacées, cousine de la menthe. Surnommée « piment des abeilles », ses feuilles contiennent de nombreux principes actifs comme des triterpènes, de l’acide rosmarinique, des acides mélitriques, des flavonoïdes… Elle exerce des effets sédatifs et anxiolytiques.

plante aubepine

L’aubépine

(Crataegus monogyna)

Arbuste épineux de la famille des rosacées. Ses fleurs sont riches en flavonoïdes et en procyanidine, un type de tanins. Elle possède des effets sédatifs.

plante tilleul

Le tilleul

(Tilia platyphyllos)

Arbre produisant des inflorescences odorantes facilement identifiables à leur aile. Elles sont riches en flavonoïdes et plus globalement en composés polyphénoliques. Elles sont réputées pour leurs vertus anti-anxiété et sédatives.

plante lavande

La lavande

(Lavandula angustigolia)

Plante emblématique de la Provence, est utilisée depuis l’Antiquité notamment pour ses propriétés calmantes. Ses fleurs violettes parfumées abritent des coumarines, des flavonoïdes, de l’acide rosmarinique et des triterpènes.

La vitamine B6, un coup de pouce pour bien dormir

Nutriment présent dans le poulet, le poisson, les pommes de terre ou les bananes, la vitamine B6 doit être consommée en quantité suffisante chaque jour. Le corps n’est en effet pas en mesure d’en constituer un stock de réserve. Elle est indispensable au déroulement d’une centaine de réactions chimiques au sein de l’organisme. Parmi celles-ci, l’une concerne le sommeil. La vitamine B6 permet la production de la sérotonine au niveau cérébral. Cette molécule sert de précurseur à la formation de la mélatonine, l’hormone du sommeil produite par la glande pinéale ou épiphyse. Plus globalement, la vitamine B6 soutient les fonctions psychologiques comme la concentration, l’apprentissage, la mémoire et le raisonnement.

enfant-endormiv3
Sirop avec cuillère

Pas de suremballage avec Le gros dodo

La planète étouffe sous les emballages. Chez NATEOS, nous refusons de contribuer à ce fléau. Nous avons choisi de proposer Le gros dodo sous forme liquide, dans un flacon recyclable, plutôt qu’en présentation unidose. Les jus de banane et de citron issus de l’agriculture biologique apportent un goût apprécié des enfants, sans avoir besoin d’ajouter des sucres ou des arômes artificiels.

Avec quels produits de la gamme Nateos associer le gros dodo ?

Le gros dodo peut être associé à l’ensemble des produits de la gamme NATEOS. Chez les enfants les plus nerveux, il est judicieux de le coupler à Mon premier magnésium aux effets apaisants.

Avec quels produits associer Le gros dodo ?

Le gros dodo peut être associé à l’ensemble des produits de la gamme NATEOS

grosdodo_magnesium

Chez les enfants les plus nerveux, il est judicieux de le coupler à Mon premier magnésium aux effets apaisants.

renard_karate
endormissement

Le sommeil de l’enfant, une fonction essentielle au cœur du développement

Le sommeil est indispensable au bon développement de l’enfant. Il est important pour la croissance, l’immunité ou encore la récupération physique.

La structure d’une nuit de sommeil

Lorsque le besoin de sommeil se fait sentir, certains signes ne trompent pas. L’enfant bâille, cligne des yeux et devient inattentif à son environnement. C’est le moment d’aller au lit ! L’envie de dormir est fugace, et lutter contre elle pendant quelques minutes peut la repousser pour un long moment.

Le train du sommeil

Une fois endormi, l’enfant va tout d’abord traverser une phase de sommeil lent, qui se décompose en quatre stades. Les deux premiers stades correspondent à du sommeil lent léger, les deux derniers à du sommeil lent profond. Une phase de sommeil paradoxal se déroule ensuite. L’activité cérébrale, qui était ralentie à l’étape précédente, est particulièrement soutenue. La respiration est irrégulière, les muscles sont paralysés et les yeux roulent sous les paupières. Un bref réveil peut survenir à la fin de cette phase, avant que ne s’amorce un nouveau cycle. Leur durée s’allonge progressivement entre l’âge de 3 et 12 ans, pour atteindre environ 1h30. Chaque nuit se compose d’un enchaînement de plusieurs de ces cycles.

Le sommeil se structure au cours de l’enfance

La structure du sommeil se met progressivement en place chez l’enfant. Alors que les nourrissons dorment de 12 à 18h par jour, avec une grande proportion de sommeil paradoxal, les enfants de 5 à 10 ans ont besoin d’environ 10 heures de sommeil, les adolescents de 8 à 9h. Le syndrome de retard de phase est courant à cette période de la vie, affectant 7 à 16% de ces derniers. Il se traduit par une heure d’endormissement plus tardive.


cycle sommeil
enfant-grandir

Il s’en passe des choses dans mon corps quand je dors !

Certains phénomènes physiologiques se déroulent préférentiellement au cours de la nuit, plus particulièrement au cours du sommeil lent profond. L’organisme se répare, les os et les muscles se construisent et le système immunitaire se renforce.

Le sommeil permet de bien grandir

L’hormone de croissance est principalement produite au cours de la nuit, par une glande située à la base du cerveau, l’hypophyse. Parmi ses actions, elle déclenche la sécrétion d’un composé par le foie, l’IGF1, qui stimule le développement des os et des muscles.

Le manque de sommeil a un impact négatif sur ce phénomène. Chez l’enfant, un déficit en hormone de croissance entrave le développement, avec des répercussions sur sa stature.

Le sommeil aide à la reconstruction des muscles

Le sommeil permet à l’organisme de se régénérer. Lorsque les muscles ont été mis à mal au cours de la journée par des exercices soutenus, l’hormone de croissance produite au cours de la nuit contribue à leur réparation.

Le manque de sommeil compromet la fabrication des protéines indispensables pour y parvenir.

enfant-muscleV2
enfant-endormi

Un sommeil de qualité pour se préserver des microbes

Lorsqu’un enfant tombe malade, il passe son temps à dormir. Ce surplus de sommeil est une aide précieuse pour améliorer l’efficacité de ses défenses immunitaires. Certaines d’entre elles sont en effet produites en plus grand nombre pendant le sommeil. Les lymphocytes T, des globules blancs spécialisés dans la destruction des cellules infectées par un virus, sont ainsi concernés. Leur rapatriement au niveau des ganglions lymphatiques, des organes clefs de l’immunité, est optimisé lorsqu’on dort. Les messagers favorisant la réaction inflammatoire sont par ailleurs produits en quantité accrue lors du sommeil.

En réduisant l’efficacité de la réponse immunitaire, le manque de sommeil pourrait ainsi favoriser la survenue des maladies infectieuses. Une étude a par exemple montré que des nuits écourtées chez les adolescents sont associées à un nombre plus élevé de maladies comme le rhume, la grippe et la gastro-entérite.

probleme de sommeil
Les troubles du sommeil s’expriment différemment selon l’âge des enfants.

Les causes et conséquences du manque de sommeil de l’enfant

Il est tout à fait normal que les enfants soient affectés par une insomnie de temps à autres. Certaines mauvaises habitudes peuvent cependant les installer de façon plus durable. Avec des conséquences sur le bien-être et la santé parfois inattendues.

Les troubles du sommeil sont fréquents chez l’enfant

Un tiers des enfants de 6 à 13 ans présente des difficultés à s’endormir ou maintenir le sommeil tout au long de la nuit. Chez les 6-7 ans, ces troubles prennent principalement la forme de réveils nocturnes. Chez les plus grands, il s’agit plutôt de problèmes pour trouver le sommeil. Ces dyssomnies sont à l’origine d’une somnolence excessive au cours de la journée. Certains enfants sont également affectés par des parasomnies, fréquentes entre l’âge de 3 et 8 ans. Elles correspondent à des événements surgissant au beau milieu du sommeil comme les terreurs nocturnes, le somnambulisme ou les cauchemars.

Le mode de vie moderne menace le sommeil de l’enfant

Certaines habitudes de vie peuvent déclencher ou aggraver les problèmes de sommeil chez les enfants.

Le manque d’activité physique perturbe le sommeil

Pour bien dormir la nuit, il faut se défouler en journée ! Le manque d’activité physique est l’un des facteurs contribuant à la mauvaise qualité du sommeil. Une étude conduite en Nouvelle-Zélande auprès de 519 enfants a mis en évidence un allongement du temps d’endormissement de 3 minutes pour toute heure de sédentarité au cours de la journée. Chez les adolescents, les comportements sédentaires sont associés à une augmentation de la fréquence des troubles du sommeil déclenchés par l’anxiété.

enfant-sport
enfants_ecran

Les écrans nuisent au sommeil de l’enfant

La sécrétion de la mélatonine à la tombée de la nuit conduit à l’endormissement. La lumière artificielle, tout particulièrement la lumière bleue émise par les écrans (téléviseurs LED, écrans d’ordinateur, tablettes et téléphones), perturbe ce phénomène. Les enfants y sont encore plus sensibles que les adultes.
Une exposition de deux heures à la lumière bleue en soirée supprime la sécrétion de mélatonine. Elle recommence environ un quart d’heure après l’arrêt de l’exposition. Être face à un écran juste avant le coucher peut donc retarder le moment de l’endormissement.

Une simple veilleuse peut perturber le sommeil

Il est courant de laisser une petite lumière allumée au cours de la nuit dans la chambre de son enfant pour le rassurer. Pourtant, cette habitude peut nuire à la qualité de son sommeil. Un éclairage, même d’une faible intensité de 15 lux, conduit à une diminution de la production de mélatonine. Il est donc préférable de dormir dans l’obscurité, en s’assurant que les éclairages extérieurs ne s’invitent pas dans la chambre.

Les conséquences du manque de sommeil chez l’enfant

Les nuits perturbées provoquent inévitablement un déficit de sommeil. Alors que chez l’adulte, cette situation se traduit par des bâillements et de la somnolence, les signes peuvent être tout autre chez les plus jeunes. L’enfant s’agite, devient impulsif et hyperactif… Le manque de sommeil engendre de la mauvaise humeur, et les troubles du comportement qui y sont associés.

Des capacités d’apprentissage entravées

Les petits dormeurs ont de moins bons résultats lorsque sont menés des tests pour évaluer leurs capacités cognitives. Il n’est ainsi pas surprenant de constater que leurs performances scolaires sont en deçà de celles de leurs camarades disposant d’un meilleur sommeil.

La qualité du sommeil est en lien avec les capacités d’attention, notamment en cas d’hyperactivité.

enfant-cognitif
lapin-mangeur

Grignotages intempestifs et kilos en trop

Le manque de sommeil a également un impact sur la santé physique des enfants. Il provoque un bouleversement dans la production des hormones qui régulent l’appétit, conduisant à consommer un plus grand nombre de calories. Il réduit en effet la sécrétion de leptine, qui procure une sensation de satiété, et augmente celle de ghreline, associée à la faim. De plus, le manque de sommeil conduit à privilégier les aliments plaisirs au détriment des aliments santé. Une étude menée en Chine a montré que les enfants de 6 à 17 ans qui dorment peu ont une consommation importante de boissons sucrées et réduite de fruits et légumes.

Dans ces circonstances, une mauvaise qualité de sommeil sur le long terme peut conduire à l’accumulation de kilos superflus. Des chercheurs ont analysé 11 études scientifiques consacrées au lien entre durée du sommeil et surpoids, chez près de 25 000 enfants. Elles ont révélé un risque deux fois plus élevé de surcharge pondérale chez les petits dormeurs. Des nuits écourtées sont par ailleurs associées à une élévation de la résistance à l’insuline et du taux de glucose à jeun, des marqueurs du risque de diabète de type 2.

Ingrédients

Eau, jus concentré de bananes, fructooligosaccharides, extrait de fleurs d’aubépine (Crataegus monogyna Jacq. et Crataegus laevigata (Poir.) DC. ), extrait de fleurs de tilleul à grandes feuilles* (Tilia platyphyllos Scop.), extrait de feuilles de mélisse* (Melissa officinalis L.), extrait de fleurs de lavande* (Lavandula angustifolia Mill.), jus concentré de citrons*, conservateur : sorbate de potassium, chlorhydrate de pyridoxine (vitamine B6).

* Ingrédients issus de l’agriculture biologique.

Conseils d’utilisation

Bien secouer avant utilisation et conserver au réfrigérateur après ouverture.

Prendre 1 à 2 cuillères à café par jour (5 à 10 ml) dans la bouche ou dans un verre d’eau ou de jus de fruits, avant le coucher.

Composition

Pour 2 cuillères soit 10 ml

Ingrédients Quantité par DJR ** % AR *
Vitamine B6 2 mg 142
Extrait d’aubépine*** 180 mg
Extrait de tilleul à grandes feuilles *** 0,7 mg
Extrait de mélisse*** 160 mg
Extrait de lavande*** 100 mg
Fructooligosaccharides 930 mg

* AR : Apport de référence.
** DJR : Dose journalière recommandée.
*** : Ingrédients issus de l’agriculture biologique.

decoration_produit

  1. emilie.g (client confirmé)

    Les compléments fonctionnent très bien. Ma fille est plus sereine, elle a très bien dormi donc nous aussi ! Vous pouvez imaginer notre soulagement!
    Très bon produit !!

Seuls les clients connectés ayant acheté ce produit ont la possibilité de laisser un avis.